Sudáfrica 2×1 França: Com chave de ouro

Por Jorge Angrisano Santana | Em 22 de junho de 2010

Às 11h (Brasília), no Free State, em Bloemfontein, Sudáfrica e França jogam em busca de uma improvável classificação no Grupo A.

Quem vencer, fará contas pra ver se ultrapassa, no saldo de gols, o derrotado no México x Uruguai. Em caso de empate, os dois times assistirão no sofá o restante do torneio.

Lucas Reis no UOL Esportes: “Temperatura de 15ºC no Free State Stadium, em Bloemfontein. Domenech escala Clichy, Cissé e Squillaci como titulares; Henry está fora. Capitão Evra foi barrado após discutir com o preparador físico da seleção francesa. Diarra assumiu a braçadeira. Após tomar as manchetes com seguidas polêmicas, a França lembra que precisa jogar bola. Os Bleus correm risco de repetir o fiasco de 2002, quando se despediram do Mundial ainda na 1ª fase e sem fazer gols. Embora os problemas sul-africanos sejam bem menores, Parreira sente a pressão pelo desempenho abaixo do esperado da equipe, que pode entrar para a história como a primeira anfitriã eliminada na fase inicial.”

Público: 39.415.

*****

Eis como L’Équipe viu Sudáfrica 2×1 França:

Pas de miracle

L’équipe de France a bouclé son Mondial par une nouvelle contre-performance contre l’Afrique du Sud (1-2). Les deux nations sont éliminées. 

Pas de miracle. L’équipe de France a été officiellement éliminée de la Coupe du monde, mardi après-midi. Attendus au tournant après les épisodes de ces derniers jours, les Bleus se sont une nouvelle fois montrés incapables de répondre présents contre l’Afrique du Sud (1-2). Dès la vingtième minute, l’ouverture du score de Khumalo a contrarié leurs illusions de relever un peu la tête. L’expulsion sévère de Gourcuff six minutes plus tard (26e) les a définitivement éteintes. Et dire que l’Uruguay avait joué le jeu contre le Mexique (1-0)…

Les Bleus quittent l’épreuve sur une nouvelle fausse note. Comme en 2002, leur bilan est tout simplement désastreux : aucune victoire, un nul et deux défaites. Surtout, ils ne seront pas parvenus à atténuer – ne serait-ce qu’un peu- la tâche indélébile laissée par leur mouvement de grève lancé aux yeux du monde dimanche après-midi. La réputation de l’équipe de France était en jeu sur ce match, avait affirmé Raymond Domenech lundi soir. On lui laisse le soin d’en tirer les conséquences.

Avec un onze fortement remanié, sans Evra ni Abidal, les Bleus auront affiché face à des Sud-Africains survoltés les mêmes lacunes que lors de leur précédent match contre le Mexique : une fébrilité défensive édifiante, des erreurs individuelles inquiétantes – celles de Lloris et Diaby notamment-, le tout accompagné d’un manque d’efficacité toujours aussi handicapant. A l’agonie pendant plus d’une heure, ils peuvent s’estimer heureux que seul Mphela (37e) soit parvenu à enfoncer le clou. La réduction du score de Malouda restera anecdotique. Elle ne suffira évidemment pas à laver l’honneur des Bleus. – E. T., à Bloemfontein (Afrique du Sud)

Deixe um comentário

Você precisa fazer o login para publicar um comentário.